gestions eaux pluviales

L’eau constitue un élément essentiel dans la vie de tous les jours de l’homme. Ainsi, la maîtrise de son utilisation, le respect de son cycle et la restitution au milieu naturel en alimentant les nappes phréatiques sont des procédés incontournables. Entre autres, afin que les eaux pluviales ne mènent pas à une pollution des réserves d’eau et des autres composants de la nature, sa bonne gestion est de mise.

Gestion de proximité des eaux de pluie urbaines

La non maîtrise des eaux pluviales peut causer des inondations ainsi que l’envahissement du milieu naturel par des polluants. En effet, avec l’imperméabilisation importante, les infiltrations sont réduites. Cela accroît l’accumulation des eaux de pluie ainsi que les débits de pointe à faire sortir à travers les réseaux d’assainissement.

Afin de faire face à tous ces problèmes, la gestion de proximité se présente comme l’une des solutions propices. Cela consiste notamment à gérer l’eau pluviale à proximité de la zone où elle arrive sur le sol. Ainsi, le ruissellement de ces eaux sera limité notamment le flux, le volume, la vitesse, et autres.

En cas de fortes pluies, cette méthode permettra de réduire le volume d’eau remis dans le réseau. Encore, pour combler les conséquences de l’imperméabilisation, elle vise à végétaliser les espaces, adopter des revêtements draînants, et autres. Comme la végétation permet l’évaporation de l’eau ainsi que l’évapotranspiration, il serait intéressant d’opter pour des toits végétalisés.

Gestion de la pluie à la place où elle atterrit

Afin de mieux gérer les eaux pluviales à évacuer, des obligations sont soumises aux particuliers ainsi que les propriétaires fonciers en termes de gestion des eaux pluviales. Cela consiste à réduire les rejets d’eaux de pluie dans les réseaux d’assainissement.

Cette gestion se traduit par la limitation ainsi que la régulation des flux d’eaux de pluies vers le réseau en mettant en place des limites à respecter. L’objectif en est d’empêcher les arrivées en grande quantité d’eaux dans les stations d’assainissement.

Par ailleurs, les particuliers ou bien les propriétaires fonciers sont parfois obligés de retenir et conserver l’eau de pluie sur son territoire. Aussi, des zones non imperméabilisées devraient être présentes sur l’unité foncière.

Les solutions proposées aux particuliers

Comme la gestion des eaux pluviales à la parcelle cherche à mettre en place des aménagements chez les particuliers et les sociétés afin d’infiltrer sur place l’eau de pluie. Cela consiste à restituer l’eau au milieu naturel ou bien de le stocker temporairement afin de réduire le déversement dans les stations d’épuration. Pour vous accompagner dans la gestion des eaux pluviales, n’hésitez pas à vous rendre sur le site airterm-hvac.be.

L’une des méthodes utilisée est l’infiltration. Cela s’effectue par la restitution des eaux pluviales au milieu naturel. Pour ce faire, le particulier devrait s’assurer que des surfaces perméables existent sur leur propriété. En l’occurrence, cela est entrepris à travers la mise en place de pavés drainants, de dalles drainantes, de pavés à ouvertures de drainage, des dalles gazons, et autres.

Par ailleurs, le stockage temporaire contribue grandement dans la bonne gestion des eaux pluviales. Cela se fait à travers la conservation des eaux dans des ouvrages bien déterminés comme des structures réservoir ou bien des cuves en béton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *